Famenne Ardenne Classic : Moreno Hofland, premier vainqueur !

Moreno Hofland (Lotto – Soudal) s’impose de justesse sur la première édition de la Famenne Ardenne Classic. Il devance d’un rien Emiel Vermeulen (Roubaix – Lille Métropole).  La course a été très animée dans les cinquante derniers kilomètres et indécise jusqu’au bout. Si elle se conclut par un sprint, elle a été ponctuée de nombreuses attaques dont celle de Guillaume Martin (Wanty – Groupe Gobert), très fort mais qui n’a pas pu tenir jusqu’au bout.

L’échappée du jour se forme en deux temps. Après des tentatives infructueuses, un groupe de quatre se fait la belle, avec : Kenny Molly (AGO – Aqua Service), Lander Seynaeve (Roubaix – Lille Métropole), Jérôme Maynard (Armée de Terre) et Marten Kooistra (SEG Racing Academy). Ils sont ensuite rejoints par un contre de deux coureurs avec l’inévitable David Boucher (Pauwels Sauzen – Vastgoedservice) et Maxim Rusnac (Differdange – Losch). Six coureurs en tête donc mais le peloton ne laisse pas beaucoup de marge. L’écart maximum dépassera tout juste les trois minutes.

Dans les tours finaux, la répétition de la Côte de Charneux fait mal. Kooistra est le premier à lâcher puis c’est au tour de Rusnac et Boucher. Mais ce dernier s’accroche et parvient à rester avec le groupe de tête. Il reste alors une soixantaine de kilomètres à parcourir. Boucher ne tient pas beaucoup plus longtemps et Seynaeve lâche à son tour. Plus que deux coureurs en tête à moins de 55 kilomètres de l’arrivée : Molly et Maynard, avec un avantage difficilement supérieur à la minute.

Au même moment dans le peloton, ça s’active. Les Roompot – Nederlandse Loterij notamment mais aussi les Wanty – Groupe Gobert sont très actifs avec des coureurs d’autres équipes. Une cassure se forme au même moment avec une quarantaine de coureurs. Conséquence de cette accélération, l’échappée est reprise presque immédiatement, à cinquante kilomètres de l’arrivée. Il y a alors un écart de 20 secondes entre la première cassure et le gros du peloton. Une vraie partie de manivelle se met alors en place. Dans le premier peloton, Roompot, Wanty puis un peu plus tard également les Lotto – Soudal prennent les relais. Toutefois à quarante kilomètres de l’arrivée, tout rentre dans l’ordre.

Au prochain passage de la Côte de Charneux (environ 30km de l’arrivée), les Wanty et Guillaume Martin remettent un gros coup d’accélérateurs. Beaucoup de coureurs sont lâchés en queue de peloton. Un groupe de trois se détache alors sous l’impulsion du surpuissant Guillaume Martin (Wanty – Groupe Gobert). Il est accompagné de son coéquipier Xandro Meurisse et Martijn Budding (Roompot – Nederlandse Loterij). Derrière, ce qui reste du peloton, s’est morcelé en deux groupes.

Au dernier passage sur la ligne (environ 22km de l’arrivée), Martin, Meurisse et Budding compte 30 secondes sur un peloton qui a mis du temps à se regrouper et qui est emmené par les Lotto – Soudal. Au pied de la dernière ascension de la Côte de Charneux, l’écart est encore d’une vingtaine de secondes. Dès les premiers pourcentages, Martin se détache sans le vouloir mais son coéquipier Meurisse ne semble pas trop d’accord avec ça. Il demande à distance à Guillaume Martin d’attendre mais ce dernier ne sait pas quoi faire. Le peloton n’est pas très loin derrière. Après du temps perdu à tergiverser, Martin décide finalement de partir voyant que le duo de poursuite est à la limite et que le peloton revient. A un peu moins de 9 kilomètres de l’arrivée ses deux anciens compagnons d’échappée sont repris et le Français ne compte qu’une petite dizaine de secondes d’avance.

Mais la côte est presque finie et il n’y a plus de temps pour Martin pour faire l’écart sur un peloton morcelé à nouveau. A 7 kilomètres de l’arrivée, Martin est repris par un groupe d’une quinzaine de coureurs. Ce groupe de tête est secoué par des soubresauts mais les Lotto – Soudal de Moreno Hofland ne laissent pas partir. A 3 kilomètres de l’arrivée, le peloton est groupé. Frederik Backaert (Wanty – Groupe Gobert) tente sa chance à plusieurs reprises mais personne n’arrive plus à sortir du peloton.

Les attaques continuent jusque dans le dernier kilomètre mais c’est finalement bel et bien au sprint que la victoire se joue. Moreno Hofland (Lotto – Soudal) est le favori logique et il lance parfaitement son sprint. Mais Emiel Vermeulen (Roubaix – Lille Métropole) remonte très fort sur le Néerlandais. Ce dernier passe bien la ligne en tête mais il ne fallait pas un mètre de plus. Vermeulen est donc deuxième et Maxime Vantomme (WB Veranclassic – AquaProtect), troisième.

Classement : 
1. Moreno Hofland (Lotto – Soudal)
2. Emiel Vermeulen (Roubaix – Lille Métropole)
3. Maxime Vantomme (WB Veranclassic – AquaProtect)
4. Colin Stüssi (Roth – Akros)
5. Jordan Levasseur (Armée de Terre)
6. Xandro Meurisse (Wanty – Groupe Gobert)
7. Marvin Tasset (AGO – Aqua Service)
8. Dimitri Peyskens (WB Veranclassic – AquaProtect)
9. Taco van der Hoorn (Roompot – Nederlandse Loterij)
10. Dries De Bondt (Verandas Willems – Crelan)

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Japan Cup : Marco Canola récidive

Déjà victorieux hier du Critérium, Marco Canola (Nippo – Vini Fantini) s’impose aujourd’hui sur la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *