© Mario Stiehl

La Clásica de Almería : victoire facile de Caleb Ewan

Après plusieurs cassures du peloton dues au vent et une chute dans les 5 derniers km, c’est au sprint que s’est jouée la victoire de la Clásica de Almería. Parfaitement emmené par une solide équipe Mitchelton – Scott, Caleb Ewan s’impose très nettement devant Danny van Poppel (LottoNL – Jumbo) et Timothy Dupont (Wanty – Groupe Gobert).

L’échappée du jour n’a pas mis beaucoup de temps à se former. Le vent balayait l’arrière pays Andalou mais était beaucoup moins fort que la veille ; de nombreux coureurs avaient déjà beaucoup donné dans ce fameux Tour de Murcie. Ils sont sept à l’avant : Maxim Belkov (Katusha – Alpecin), Diego Rubio (Burgos – BH), Axel Journiaux (Direct Energie), Rob Britton (Rally Cycling), Cristian Rodriguez (Caja Rural – RGA), Marc Buades (Fundación Euskadi) et Dries De Bondt (Verandas Willems – Crelan). Pendant un temps, on retrouvera Mikel Biskarra (Euskadi – Murias) en contre mais le Basque se rendra vite compte que c’est peine perdue. Le peloton laisse rapidement 4′ avant de stabiliser l’écart.

Dans les différentes ascensions en milieu de parcours, rien ne change, mais dans la descente de l’Alto de Turillas, la dernière montée et aussi la plus dure, à mi-course exactement (92 kilomètres de l’arrivée) Maxim Belkov fait l’effort et s’octroie une trentaine de secondes. Ladite descente n’est toutefois pas très longue et les coureurs reviennent rapidement sur les longues lignes droites menant à Almería. Après une quinzaine de kilomètres en solo, Belkov est repris et on retrouve de nouveau sept coureurs en tête.

Alors que la course revient sur Almería avant de se diriger vers Roquetas de Mar, l’écart a fortement diminué. Rubio tente alors sa chance en solo, mais il ne durera pas très longtemps. Le peloton est donc groupé à un peu moins de 30 kilomètres de l’arrivée et très exposé au vent. Toutefois il n’y aura pas de bordure. C’est plutôt l’arrivée dans les zones urbaines de Roquetas de Mar pour le premier passage sur la ligne (à 11 kilomètres de l’arrivée), qui élimine quelques groupes. Il ne reste plus qu’environ 80 coureurs à l’avant. Au deuxième passage sur la ligne (à 5,5 kilomètres de l’arrivée) CCC – Sprandi – Polkowice mène mais une chute intervient un peu plus loin à l’avant du peloton. Certains sprinters sont piégés et doivent faire l’effort pour revenir. Matteo Pelucchi (Bora – Hansgrohe) fait partie des coureurs au sol. La chute a provoqué de petites cassures et tout ne se regroupe qu’à 2 kilomètres de l’arrivée.

Les Mitchelton – Scott qui étaient bien représentés à l’avant emmènent parfaitement un Caleb Ewan qui domine ses adversaires sans concession. L’Australien s’impose avec plus d’un vélo d’avance. Danny van Poppel (LottoNL – Jumbo) est deuxième et Timothy Dupont (Wanty – Groupe Gobert), qui faisait partie des coureurs revenus à seulement 2 kilomètres de l’arrivée complète le podium.

Classement :
1. Caleb Ewan (Orica – Scott) en 4h35’28
2. Danny van Poppel (LottoNL – Jumbo)
3. Timothy Dupont (Wanty – Groupe Gobert)
4. Hugo Hofstetter (Cofidis)
5. Florian Sénéchal (Quick Step)
6. Marko Kump (CCC – Sprandi – Polkowice)
7. Mads Würtz Schmidt (Katusha – Alpecin)
8. Carlos Barbero (Movistar)
9. Edward Planckaert (Sport Vlaanderen – Baloise)
10. Jon Aberasturi (Euskadi – Murias)

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Week-end d’ouverture belge : Arnaud Démare connaît ses coéquipiers

Après être passé proche de la victoire sur la première étape du Tour d’Algarve, sa …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *