Malgré le calendrier 2018 modifié, les Championnats de Belgique ne changeront pas de date

Ce n’est pas nouveau, le calendrier 2018 recèle d’une particularité. Si toute la première partie de saison reste fidèle au timing habituelle, après le Tour de Suisse, le cyclisme fait une pause d’une semaine pour ne pas mettre trop en opposition les grands rendez-vous de l’été, notamment le Tour de France, et la Coupe du Monde FIFA. Sauf que la Fédération belge (KBWB – RLVB) ne l’entend pas de cette oreille et conservera le même calendrier que d’habitude. En 2018, les Championnats nationaux seront donc étalés sur deux semaines.

Le mouvement a été instauré par le Tour de France. Le plus grand événement cyclisme ne pouvait pas se retrouver en compétition avec la Coupe du Monde FIFA durant deux semaines d’affilée. Le départ du Tour de France a donc été retardé d’une semaine (lire ici). Et avec lui tout le calendrier, à partir de juillet. Et en réalité même un peu avant, puisque la grande majorité des Championnats nationaux ont traditionnellement lieu tout juste une semaine avant le Grand Départ du Tour et pour maintenir ça, ils se devaient d’être retardés aussi d’une semaine. Ce sera par exemple le cas des Championnats de France prévus dans les Yvelines du 28 juin au 1e juillet.

Mais la Royale Ligue Vélocipédique Belge (KBWB – RLVB) préfère conserver ses dates habituelles, comme elle vient de le faire savoir aujourd’hui en même temps qu’elle révélait l’attribution des villes hôtes. Ainsi le contre-la-montre aura lieu le jeudi 21 juin à Anzegem et l’épreuve sur route le dimanche 24 juin à Binche. Si pour l’instant seule la Belgique a communiqué ce calendrier particulier, cela pourrait vouloir dire qu’en 2018, l’ensemble des Championnats nationaux ayant lieu habituellement une semaine avant le Tour de France, pourrait s’étaler sur deux semaines.

Une décision qui ne fera d’ailleurs sans doute pas que des heureux puisque deux courses avaient choisi de profiter de l’occasion pour investir cette semaine (du 18 au 24 juin), exceptionnellement laissée vide en 2018, pensait-on. Il s’agit de la toute nouvelle course italienne Adriatica Ionica Race (lire ici), classée 2.1 et du Tour Savoie Mont-Blanc, classé 2.2 (du 21 au 24 juin). Ces deux épreuves pourraient donc être délaissées par les coureurs et équipes belges.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Cyclo-cross – Druivencross : Une démonstration de Pauline Ferrand-Prévot !

Quel retour ! Elle disputait hier sa première course après deux saisons d’absence, à Essen. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *